COURS DE FRANCAIS POUR LES INDEPENDANT B2

Le niveau B2 correspond à un niveau intermédiaire. Il vise à rendre compte des spécifications du Niveau avancé ou utilisateur indépendant. Les descripteurs du niveau B2 marquent une coupure importante avec le niveau B1. Par exemple, le degré élémentaire de ce niveau se concentre sur l’efficacité de l’argumentation : rend compte de ses opinions et les défend au cours d’une discussion en apportant des explications appropriées, des arguments et des commentaires ; développe un point de vue sur un sujet en soutenant tour à tour les avantages et les inconvénients des différentes options ; construit une argumentation logique ; développe une argumentation en défendant ou en accablant un point de vue donné ; expose un problème en signifiant clairement que le partenaire de la négociation doit faire des concessions ; s’interroge sur les causes, les conséquences, les situations hypothétiques ; prend une part active dans une discussion informelle dans un contexte familier, fait des commentaires, exprime clairement son point de vue, évalue les choix possibles, fait des hypothèses et y répond.

En second lieu, si l’on parcourt le niveau B2, on constate deux nouveaux points de convergence.

  • Le premier est d’être capable de faire mieux que se débrouiller dans le discours social, par exemple : parler avec naturel, aisance et efficacité ; comprendre dans le détail ce que l’on vous dit dans une langue standard courante même dans un environnement bruyant ; prendre l’initiative de la parole, prendre son tour de parole au moment voulu et clore la conversation lorsqu’il faut, même si cela n’est pas toujours fait avec élégance ; utiliser des phrases toutes faites (par exemple « C’est une question difficile ») pour gagner du temps et garder son tour de parole en préparant ce que l’on va dire ; intervenir avec un niveau d’aisance et de spontanéité qui rend possibles les échanges avec les locuteurs natifs sans imposer de contrainte à l’une ou l’autre des parties ; s’adapter aux changements de sens, de style et d’insistance qui apparaissent normalement dans une conversation ; poursuivre des relations avec des locuteurs natifs sans les amuser ou les irriter alors qu’on ne le souhaite pas ou exiger d’eux qu’ils se conduisent autrement qu’ils le feraient avec un locuteur natif.
  • Le second point de convergence porte sur un nouveau degré de conscience de la langue : corriger les fautes qui ont débouché sur des malentendus ; prendre note des « fautes préférées » et contrôler consciemment le discours pour les traquer ; en règle générale, corriger les fautes et les erreurs aussitôt qu’on en prend conscience ; prévoir ce qu’on va dire et la façon dont on va le dire en tenant compte de l’effet sur le(s) destinataire(s). Tout bien considéré, il semble qu’il y ait là un nouveau seuil que l’apprenant devra franchir.

​Echelle globale des compétences du niveau B2 du CECR

L’échelle globale des niveaux communs de compétences du CECR définit l’utilisateur de niveau B2 capable des compétences langagières suivantes :

  • peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité.
  • Peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un ni pour l’autre.
  • Peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

​Grille pour l’auto-évalution du niveau B2 du CECR

Le CECR décrit l’utilisateur de niveau B2 comme étant capable d’accomplir les tâches langagières suivantes :​​

Comprendre  ​​

  • ​​Ecouter

“ ​Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m’en est relativement familier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l’actualité et les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard ”. ​​

  • Lire ​​

“​​ Je peux lire des articles et des rapports sur des questions contemporaines dans lesquels les auteurs adoptent une attitude particulière ou un certain point de vue. Je peux comprendre un texte littéraire contemporain en prose ”.

Parler

  • ​Prendre part à une conversation

“ ​Je peux communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance qui rende possible une interaction normale avec un locuteur natif. Je peux participer activement à une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions ”.

  • S’exprimer oralement en continu ​​

“​ Je peux m’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets relatifs à mes centres d’intérêt. Je peux développer un point de vue sur un sujet d’actualité et expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilité ”.

​​Ecrire ​

“​ Je peux écrire des textes clairs et détaillés sur une grande gamme de sujets relatifs à mes intérêts. Je peux écrire un essai ou un rapport en transmettant une information ou en exposant des raisons pour ou contre une opinion donnée. Je peux écrire des lettres qui mettent en valeur le sens que j’attribue personnellement aux événements et aux expériences ”.

Add Comment

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!